HELOÏSE ROUARD IS A BELGIAN ARTIST. SHE IS WORKING WITH PHOTOGRAPHY, FILM, GIFS, WORDS AND INSTALLATION. SHE LIKES EXPLORING THE LINK BETWEEN EMOTIONS AND PHYSICAL SENSATIONS, THE MEANING WE TIRELESSLY STRIVE TO GIVE TO EVERYTHING AS WELL AS IN OUR FEAR OF EMPTINESS AND ABSENCE. SHE IS CONSTANTLY SEEKING II HORIZON SUBLIME II

 

EDUCATION

2018 _ Innovation and development of transmedia projects, UCLouvain, BE

 

SOLO EXHIBITIONS

2016 _ Le vide m’électrise, Point Culture Namur, BE

2015 _ Emptiness electrifies me, 12 Star Gallery, London, UK

 

SELECTED GROUP EXHIBITIONS

2019 _ Hölisme, Quai 22, BE 

2018 _ Echapper au vide, Point Culture Louvain-la-Neuve, BE 

2018 _ Parcours d’artistes de Saint-Gilles, T’Ink Studio, BE

2017 _ Human After All, Quai 22, BE

2017 _ Amorces #2 , Galerie Papillon, Paris, FR 

2016 _ Wattitude, Liège, BE

2016 _ Los Artistas del Barrio, Madrid, ES

2016 _ Seul le silence peut entendre tes pas – Amorces#1, Galerie Marine Veilleux, Paris, FR

2015 _ Chic and Cheap, ESA – Saint-Luc Liège, BE

 

FILM SCREENINGS

2017 _  Silver Chaos – Temps Zero, FR

2017 _ 8ème Biennale de photographie en Condroz, BE 

 

BOOK

2017_ NO SPACE, BKN edition

 

PUBLICATIONS

2017 _ Fisheye Photobook Vol1.

2016 _ OFF the wall, cultures photo OTW 10 extrait « escape ».

2016 _ BKN Magazine Issue 3, « NoSpace »

2016 _ OFF the wall, cultures photo OTW8 extrait « le vide m’électrise »

2016 _ Fisheye Magazine

2015 _ If You Leave

 

SELECTED PRESS

Art/ctualité – Héloïse Rouard : la claque de la rentrée

Un parcours glaçant à travers une vaste canopée de sentiments et un esthétisme tranchant comme l’acier. Heloïse Rouard vous propulse dans des limbes irréelles où la beauté devient mystère. Cette lecture de la vie que nous propose l’artiste fait l’effet d’un sceau glacé sur la nuque, une après-midi de canicule. L’image est furtive, voluptueuse et magnétique, pour un rendu d’une finesse insoupçonnée. A l’aise sur tous les fronts, elle shoot aussi bien les paysages que les corps avec toujours cette touche caractéristique : l’interrogation des sentiments. Peur, défi, admiration, suspicion, joie, nostalgie, tout est là sous nos yeux. C’est un langage commun à tous qu’il est possible de décrypter dans ses oeuvres. Dématérialisés dans l’image, les éléments que nous observons sont intellectualisés et nous permettent de mieux saisir le parcours du photographe.

Il y a dans le travail d’Héloïse Rouard une certaine fascination pour l’inconnu. Un inconnu longuement observé et étudié qui s’immisce partout, dans toutes les étapes de la vie. Cette confrontation avec ces  morceaux de mystère sert de lien entre le spectateur et la photographe et élaborent un dialogue clair entre les deux :  » un moment de partage, un espace d’expérimentation, de découverte de soi et des autres » selon elle. Les sujets sont structurés, intelligemment construits autour de cette problématique, et autonomes par rapport aux autres. Passer de la série Ink à Le vide m’électrise se fait sans pression, dans une fluidité totale et c’est la même chose pour ses différents portfolio. Une maîtrise absolue de son sujet, on vous le répète depuis le début, qu’elle a su exploiter chez Jean-Christian Bourcart le célèbre photographe ou encore chez Fotograficasa.

Héloïse Rouard n’a pas fini de nous surprendre et de nous interroger.

...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!